Minecraft et Réalité Virtuelle

Je reviens ici sur une série de tweets que j’ai publiés en février 2019 sur l’expérimentation de la réalité virtuelle (VR) en classe. C’est une suite logique à l’utilisation de Minecraft en classe.

En effet, en classe de cinquième nous avons travaillé pendant 2 ans sur la reproduction de notre ville au Moyen-Age puis cette année sur le développement durable en imaginant comment pourraient être deux quartiers en 2050. Les latinistes travaillent aussi depuis plusieurs années sur la reproduction du forum romain et diverses constructions (cirque, amphithéâtre, enfers, Olympe etc). Les constructions réalisées par toute une classe et à plus forte raison tout un niveau (130 élèves) dans un même monde sont assez impressionnantes. Que pourrait nous apporter la réalité virtuelle ? Plusieurs enseignants et une centaine d’élèves ont eu l’occasion de (re)découvrir leurs réalisations.

La société HP Education a eu la gentillesse de nous a prêté du matériel pendant un mois pour cette expérimentation.

Matériel utilisé

Le matériel est composé : d’un casque VR avec câble de connexion vers le PC, d’un PC HP Elite sous Windows 10 avec carte graphique Nvidia GeForce GTX 1080, de deux manettes se connectant en bluetooth au PC. L’ensemble casque+manettes vaut env 350€, le PC avec la carte env 2000€.

Installation

  • L’installation du matériel est aisée : le casque est détecté automatiquement par Windows qui installe alors le module Windows Mixed Reality
  • Nous avons dû acheter de 2 dongles Bluetooth pour permettre la détection des contrôleurs (les PC n’étaient pas équipés de cartes bluetooth)
  • Le casque nécessite d’être branché en HDMI 2.0 et USB 3.0
  • Le PC nécessite d’être branché sur un écran équipé d’un port DisplayPort™ le seul port HDMI étant occupé par le casque. Ceci a été bloquant pour pouvoir tester le matériel dans le cadre d’une formation d’enseignants (le grand écran étant difficilement transportable).


Public concerné

  • Une centaine d’élèves de 5ème
  • 10 élèves de 3ème
  • 15 enseignants
  • 40 parents lors des portes-ouvertes

Mise en œuvre

L’installation est très simple, dès le branchement du casque Windows détecte et installe Mixed Reality Hub. On se retrouve ensuite dans le « Hub », un loft dans lequel on peut commencer à s’habituer à la VR et interagir avec les objets.

Il faut ensuite configurer la zone de délimitation en bougeant le casque. Elle permet de prévenir le joueur qu’il est proche d’un obstacle dans le monde réel : des lignes blanches apparaissent. Vous les verrez souvent dans mes captures : ma zone était assez petite 😉

Ensuite 2 versions possibles de Minecraft.

Vivecraft et Steam VR

Vivecraft est un Mod gratuit de la version Java. Vous le trouverez ici : http://www.vivecraft.org/

2 compléments sont indispensables pour faire fonctionner Vivecraft :

Une fois lancée on se retrouve devant un grand menu sur lequel on doit tirer avec une des manettes pour lancer une partie.

Dans Vivecraft les déplacements se font en balançant les bras pour avancer ou en faisant des mouvements de nage … pour nager !

Avantages de cette version

Aspect du jeu

L’ajout de packs de texture « réalistes » (textures connectées permettant de lisser l’effet cubique du jeu) et surtout de shaders permettent une immersion intense dans le jeu : effets météo (brume, pluie, orage etc), de lumière (couleur, reflets sur l’eau).

Le fait de tenir une torche en main éclaire autour de soi. L’effet d’échelle est immédiat et est très différent de l’utilisation du jeu sur écran où la dimension des constructions est amoindrie. On a vraiment l’impression d’être devant la « vraie » taille des constructions, on se sent facilement tout petit. Un trou dans le sol d’un ou deux blocs (1 ou 2 mètres) appelle tout de suite à la prudence.

Déplacements

Plusieurs modes de déplacement sont proposés : continu par balancement des bras ou par téléportation de points en points.

Les déplacements sont aisés à prendre en main car très intuitifs : mouvements de balancier des bras pour marcher (plus on bouge les bras rapidement, plus on avance vite), mouvements de nage pour nager dans l’eau (c’est la sensation la plus drôle et aussi la plus immersive).

Le fait de regarder vers le haut d’une pente permet de la gravir plus facilement. Il y a peu de chances de voler par « erreur », une fois en l’air les mouvements sont assez doux. Ainsi la sensation s’apparente au parapente : quand on regarde devant soi en bas, on descend doucement en avançant sans chute rapide. Il est possible de descendre plus rapidement et donc avec plus de sensations si on le souhaite.

Inconvénients

La VR nécessite évidemment un ordinateur puissant pour calculer tous les effets de lumière et de texture. Ceci dit cela fonctionne très bien avec le matériel prêté.

Le paysage se génère par morceaux et n’apparaît pas toujours immédiatement (problème connu dans la version Java de Minecraft).

Le déclenchement du vol n’est pas facile à maîtriser.

Minecraft Windows 10

Cette version s’adapte automatiquement en VR. On lance le jeu depuis le Hub. On trouve un bloc Minecraft dans le jardin, on tire dessus pour lancer le logiciel.

On se retrouve alors assis dans un fauteuil devant une télé ce qui fait une transition amusante. En actionnant un bouton on peut entrer dans l’écran en immersion !

Dans Minecraft Windows 10 on utilise le joystick pour se déplacer.

Avantages de cette version

Aspect du jeu

Le jeu respecte l’aspect initial de Minecraft, les couleurs sont vives et très cartoon.

L’effet d’échelle est immédiat et est très différent de l’utilisation du jeu sur écran où la dimension des constructions est amoindrie. On a vraiment l’impression d’être devant la « vraie » taille des constructions, on se sent facilement tout petit.

Pas de problème de chargement du paysage par morceaux, bonne fluidité.

Il est aisé de sortir de la VR en appuyant sur L3 quand on ne se sent pas à l’aise : on se retrouve à nouveau assis sur un fauteuil à regarder Minecraft à la télé … alors que l’on est encore en VR dans un salon ! C’est très malin.

Déplacements

Les déplacements sont gérés par le joystick gauche et sont assez brutaux, plus on appuie plus ça va vite. Il faut donc un peu d’habitude pour se déplacer doucement.

Le déclenchement du vol est aisé.

Intégration

Il n’y a aucune installation supplémentaire à faire (comme Steam, Steam VR, Windows Mixed Reality for Steam VR pour faire fonctionner Vivecraft). Le jeu peut être lancé directement par le HUB Windows. Minecraft passe en mode VR automatiquement quand un casque est branché.

Inconvénients

Les déplacements sont assez brutaux (vitesse trop rapide) surtout en vertical.

Bilan provisoire

Finalement quel intérêt peut-il y avoir à l’utilisation de Minecraft en VR en classe ?

Tout d’abord, beaucoup des utilisateurs n’avaient jamais utilisé la VR auparavant. Ils ont tous été impressionnés par leur immersion, cette expérience a été marquante pour eux. L’échelle des bâtiments et l’immersion leur ont donné une tout autre vision de Minecraft, jeu qu’ils connaissaient tous.

La prise en main a été facile, au bout de 10 min les utilisateurs étaient en mesure de se déplacer aisément dans les différents mondes proposés.

Une enseignante, non joueuse par ailleurs, a pris en main facilement le matériel et les logiciels et est devenue autonome dans son utilisation. Sur environ une centaine d’élèves seuls 3 n’ont pas supporté la VR : une fois le casque enlevé ils avaient des vertiges pendant quelques minutes.

Enquête auprès des utilisateurs

Une trentaine d’utilisateurs (enseignants comme élèves) ont répondu à un petit questionnaire. A la question « qu’avez-vous préféré ? » leurs réponses concernent :

L’immersion :  » La sensation d’immersion complète. L’impression d’infinies possibilités« , « On si croit vraiment, c’est impressionnant.

Le réalisme :  » On prend conscience des réalités architecturales (dimensions) des bâtiments. » « On peut regarder des choses comme si c’était vrai« 

Les sensations : « Tomber et voler pouvait donner de fortes sensations. »

Les déplacements : « J’ai beaucoup aimé le fait que l’on puisse se balader dans le jeu en bougeant les bras car ça faisait comme dans la réalité ! »

Finalement, que pensent les utilisateurs de la VR en classe ?

Les utilisateurs font des liens avec des sujets précis abordés en classe qui pourraient prendre plus de sens en VR : phénomènes naturels (volcans etc), œuvres d’art, lieux, époques historiques et d’avoir une approche plus kinesthésique de certaines connaissances grâce à la possibilité de manipuler. C’est une expérience marquante qui permet aussi de conclure de manière intéressante un projet.

L’utilisation est forcément de courte durée pour des raisons de conforts (10-15 min).

De plus, le coût est non négligeable, ce qui limite l’accès à quelques utilisateurs sur une durée restreinte. Concernant Minecraft, c’est un moyen de visiter des constructions déjà réalisées mais la VR est peu envisageable pour construire directement.

Finalement, cette expérimentation a suscité beaucoup d’intérêt de la part des élèves, des enseignants comme des parents. Il nous reste à explorer des applications spécifiques pour les différentes disciplines pour continuer à étudier l’apport de la VR au regard des compétences du programme. Le potentiel s’avère en tout cas bien présent et, avec la baisse des coût, la VR devrait trouver sa place comme outil numérique complémentaire au service de enseignants.